Présentation

L'avénement de la photo numérique a changé pas mal de choses pour un grand nombre, dans le sens où l'on pouvait commencer à faire pas mal de photos sans que cela ne coûte un centime pour le développement.
Et c'est tout naturellement que beaucoup se sont tournés vers la photo, non seulement paysagiste mais également naturaliste. Et s'il est facile de 'nommer' un paysage, il l'est plus difficile quand il s'agit de donner un nom à une photo représentant un oiseau, une plante, un insecte.

Personnellement, je me suis retrouvé avec un tas de photos que, dans un premier temps, je plaçais dans des répertoires nommés 'Libellules', 'Diptères', 'Punaises', 'Papillons', 'Araignées', etc.
Dans un second temps, il devient difficile de retrouver une photo spécifique dans un tel 'fouillis'.
Vint donc le moment où il fallut bien trouver une solution et nommer ces photos avec un peu plus d'exactitude. En recherchant sur le web, j'ai trouvé un forum généraliste et très didactique concernant ces bestioles. Je m'y suis inscrit en 2007 et j'ai donc commencé à donner un nom à mes photos. Comme tout un chacun, assurément, j'ai commencé à (faire) identifier mes préférées de l'époque : les papillons, les libellules... pour terminer avec 2 ordres : les diptères et les arachnides.

Ayant une certaine 'aversion' pour les araignées, c'est donc naturellement que j'ai commencé par les diptères, ne faisant par là que reculer l'échéance. Il a donc bien fallu en faire de même avec les arachnides. Et manifestement, rien ne ressemble plus, tout au moins pour le néophyte, à une araignée qu'une autre araignée. Mais le caractère didactique du forum (www.insecte.org) qui se refuse à donner une identification 'brute de fonderie' et qui, au contraire, invite le membre à faire des recherches par lui-même (sur base d'indications données par les experts), et la patience des animateurs/membres ont fait que j'ai pu acquérir certaines connaissances de base pour finalement en arriver, fin 2008, à reconnaître les familles et parfois les genres.
Dans le même temps, je faisais connaissance avec celui qui allait vraiment m'encourager à poursuivre dans cette voie, Koen van Keer, membre de la société belge des araignées ARABEL. Lui aussi allait faire preuve de patience (et il le fait toujours, d'ailleurs) de même que son frère Johan van Keer (également membre de ARABEL) pour m'aider à l'identification des araignées.

2009 était l'année de la 'confirmation' : ou je parvenais à identifier les araignées par moi-même, ou bien j'arrêtais. J'ai donc persévéré et finalement je suis arrivé au but que je m'étais fixé. J'ai donc décidé de poursuivre l'aventure avec les araignées qui n'ont cessé de prendre de plus en plus de mon temps libre. Vient cependant un moment où l'identification de bestioles de 1, 2 ou 3 mm n'est plus possible à vue et ce fut donc le moment de m'acheter une binoculaire et de me lancer ainsi dans l'étude des genitalia (appareils sexuels des araignées) au début de 2010.

J'en suis aujourd'hui (fin 2011) à l'identification de près de 400 espèces sur les 700+ existant en Belgique avec, en prime, la découverte d'une nouvelle espèce d'araignée en Belgique, à savoir Sibianor larae, trouvée dans la réserve de Sclaigneaux. Je procède également, depuis quelque temps et parfois à la demande des gestionnaires eux-mêmes, à des inventaires dans certaines réserves. Ce sont cependant des inventaires limités puisque je n'ai, jusqu'à présent, posé aucun piège. Je compte toutefois mettre cette méthode en pratique en 2012...

L'idée de la création de ce site m'est venue lorsque j'ai constaté que très peu de sites (si ce n'est celui de Aloys Staudt en Allemagne) présentaient non seulement des photos d'habitus mais également des photos de genitalia. J'ai donc décidé de mettre les miennes en ligne afin que quiconque puisse progresser dans la connaissance de ces magnifiques bestioles, les araignées.

Mise à jour du 30/10/2014

Il y a, aujourd'hui, plus de 1100 espèces représentées sur le site, dont près de 650 connues pour la Belgique !
Et début de cette année, j'ai eu la chance de découvrir une nouvelle espèce pour la Belgique, à savoir Emblyna brevidens.
Enfin, les envois que me font certaines personnes, principalement du sud de la France, m'ont aussi permis de déterminer de nouvelles espèces pour la France, à savoir Mermessus denticulatus, Typhochrestus pekkai et Zodarion maculatum .

Quelques photos lors de mes différentes prospections...

Au camp militaire de Marche-en-Famenne mon image
A la côte belge - De Panne mon image
A la côte belge - De Panne mon image
Aux Sables d'Olonne, en France mon image